Page 1 sur 1

Méthode Comptage des CARTES et GESTION

Message non luPosté: Jeu Mai 10, 2018 6:21 pm
par Awesome
STRATÉGIE POUR LE BLACK JACK OU LE 21

Le BLACK JACK OU LE 21 est un jeu de cartes qui fait gagner celui qui est le plus proche de 21. Celui qui dépasse 21 a tout perdu. Celui qui a la chance de faire 21 d’emblée avec les 2 premières cartes gagne 50% de plus. Dans ce jeu de cartes, l’AS peut valoir 1 ou 11 (c’est vous qui choisissez).
Le BLACK JACK est un jeu pour ceux qui aiment les cartes et qui aiment gagner petit à petit. On ne peut gagner qu’une mise, parfois 2 mises si on double mais c’est risqué. C’est un peu comme quand on parie sur le rouge ou le noir à la roulette. C’est long, très long avant de gagner une grosse somme voire impossible avec des petites mises. Les écarts peuvent être importants bien qu’on a théoriquement 1 chance sur 2 de gagner. Je vais vous livrer une technique de jeu très simple puis je vous indiquerais la meilleure technique des professionnels et un système de gestion financière.

1. UNE PREMIERE MÉTHODE TRÈS SIMPLE
Dans les règles du Black Jack le but du jeu est d'approcher ou de faire le total 21 sans le dépasser. Si vous faîtes 21 (Black Jack) avec les 2 premières cartes vous touchez 1 fois et demi la mise, sauf si le croupier ou Banque fait aussi un Black Jack (= égalité) les mises sont remboursées.
Le début du jeu : on reçoit 2 cartes et la Banque 1+1 retournée qu’elle cache. Puis on décide de prendre ou non une autre carte. L’AS vaut 1 point ou bien 11 points comme vous voulez. Les figures Valet Dame Roi et le 10 sont considérés pareils = 10 points (1/3 des cartes sont des bûches). Les autres cartes valent ce qui est marqué dessus.

Jouer comme le casino :
Le croupier joue pour le casino selon une règle simple et codifiée : « La banque tire à 16, reste à 17 ». Ainsi, le croupier tire des cartes jusqu'à atteindre un point compris entre 17 et 21. Vous pouvez vous y essayer ici http://games.secretsdujeu.com/casino/tropez/?blackjack
- Le joueur demandera donc « Carte ! » s’il a moins de 16 à l’addition des 2 cartes qu’il reçoit. Le joueur demandera plusieurs fois « Carte » tant qu’il ne dépasse pas 16. Le joueur ne demande pas de cartes = « Servi !» s’il a 17 et plus.
- Le joueur demandera de splitter (= séparer) les 2 cartes si ces 2 cartes sont 2 AS. On a le droit de splitter (= séparer) les cartes. Séparer une paire d’AS implique que vous avez deux jeux (= deux mains) et vous devez donc mettre une deuxième mise. Puis vous demandez pour chaque main (chaque AS) « Carte ! » une seule carte. Quand on a un AS dans chaque main = 11 points, certes on a mis 2 mises au total et on ne peut demander qu’une carte pour chaque main mais comme il y a dans un sabot 1/3 de cartes qui comptent pour 10 points : on a 2/3 de chance de faire 21 et donc de gagner. Attention ce 21 n’est pas un vrai black jack naturel et donc vous ne serez payé qu’une fois la mise comme un gain normal. Garder les 2 AS dans une seule main = 2 points ou 12 points c’est trop dur d’espérer un bon jeu.
- Le joueur ne demandera jamais l’assurance.

2. L’ASSURANCE AU BLACK JACK
Rappel : Le joueur reçoit 2 cartes et la Banque 1 + 1 retournée qu’elle cache. Si la première carte de la Banque est un As, la banque a 30% de chance de faire un black jack. Le joueur peut prendre une assurance avant que la Banque ne retourne la seconde carte ou se distribue sa seconde carte. Le joueur met 50% de son pari de départ sur une case spécifique “L’assurance paie 2:1” (Insu Rance pays 2:1).
Le joueur qui prend l’assurance parie en quelque sorte que la seconde carte de la Banque sera un 10, un Valet, une Dame ou un Roi. La carte visible de la Banque étant un As, cela veut dire que le joueur parie que la Banque fera un blackjack ’naturel’, c’est à dire 21 en deux cartes. Si c’est le cas, le joueur récupère le double de sa mise assurance + ce qu’il a misé au nom de l’assurance.
Exemple : Le joueur mise 10€, les cartes sont distribuées, la main du joueur est 19, et le croupier a un As. Le joueur prend l’assurance en misant 5 euros supplémentaires. Le croupier distribue les cartes aux joueurs puis se distribue sa seconde carte et obtient un blackjack naturel. Le joueur perd les 10€ de sa main, mais gagne son pari d’assurance, donc le joueur reçoit 2:1 de son assurance de 5€ soit 10€ + les 5€ qui lui sont retournés. Notez que le joueur n’a rien gagné ni perdu sur ce tour.
Le joueur peut gagner sa mise avec sa main initiale et perdre sa mise d’assurance ou tout perdre. Imaginons que nous avons la Banque a un AS d’entrée, mais que la carte cachée est un 7. La Banque ne va pas faire un black jack naturel, le joueur perd sa mise de 5€ d’assurance. Mais le joueur gagne (s’il a plus de 18) son pari de 10€ = 20€ sur les 15€ mis au total. Profit total = 5€. Mais le joueur peut perdre à la fois sa mise sur sa main et sa mise d’assurance = - 15€.
Est-il judicieux de choisir l'assurance ? En règle générale et statistiquement, non. Cela n'est pas une opération intéressante, pour la simple et bonne raison que l'assurance paye 2 pour 1, alors que les probabilités pour le croupier de faire blackjack après avoir retourné un as, sont proches de l’ordre de 30% (il y a 4 bûches sur les 13 cartes différentes d’un jeu). Si on vous paie 2 fois la mise sur quelque chose qui ne sort que toutes les 3 fois environ, votre ruine est certaine ... Vous êtes donc statistiquement perdant lorsque vous prenez une assurance.

3. LA MÉTHODE DES PROFESSIONNELS
La méthode ci-dessous des professionnels vous permettra de passer de 95% obtenu par la méthode simple à 99% de chances de récupérer vos mises voire plus.
1. Ne jamais prendre d’Assurance.
2. Respecter la stratégie suivante pour faire votre jeu.

Total de votre main
sans as Carte visible du croupier
2 3 4 5 6 7 8 9 10 A
17-20 S S S S S S S S S S
13-16 S S S S S T T T T T
12 T T S S S T T T T T
11 D D D D D D D D T T
10 D D D D D D D D T T
9 T D D D D T T T T T
5-8 T T T T T T T T T T
Carte visible du croupier
Vos 2 cartes
ont un AS 2 3 4 5 6 7 8 9 10 A
A, 9 S S S S S S S S S S
A, 8 S S S S S S S S S S
A, 7 S D D D D S S T T T
A, 6 T D D D D T T T T T
A, 4 A, 5 T T D D D T T T T T
A, 2 A, 3 T T T D D T T T T T
Carte visible du croupier
Vos 2 cartes
font une PAIRE 2 3 4 5 6 7 8 9 10 A
A, A SP SP SP SP SP SP SP SP SP T
10,10 S S S S S S S S S S
9,9 SP SP SP SP SP S SP SP S S
8,8 SP SP SP SP SP SP SP SP T T
7,7 SP SP SP SP SP SP T T T T
6,6 SP SP SP SP SP T T T T T
5,5 D D D D D D D D T T
4,4 T T T SP SP T T T T T
2,2 3,3 SP SP SP SP SP SP T T T T
Ne jamais prendre d’Assurance.
Ce tableau peut être aussi une bonne base pour votre jeu sur internet. Légende S = S'arrêter (stopper le jeu) T = Tirer (demander une autre carte) D = Doubler (vous permet doubler votre mise, mais attention vous ne recevez qu’une carte supplémentaire) SP = Séparer (splitter : vous permet de diviser votre paire en deux mains distinctes, après avoir rajouté la mise nécessaire)
Ce tableau de tirage au black jack devrait être suivie et mémorisée par tous les joueurs de black jack. Elle permet de réduire l’avantage du casino à moins de 1%. Après avoir appris les règles du Black jack, vous pouvez si vous le souhaitez vous lancer dans le comptage des cartes.

4. COMPTER LES CARTES AU BLACK JACK
Fonctionnement : au black jack il y a un sabot avec 6 jeux de 52 cartes = 312 cartes dans les casinos réels. Dans les casinos en ligne : le sabot est reconstitué à chaque tirage de carte, donc ce n’est pas la peine de compter les cartes si vous jouez sur Internet.

Si vous êtes bon en calcul mental et que vous jouiez dans les casinos réels en France : voilà comment procéder. A chacune des cartes du jeu est attribué une valeur, et ce, sans tenir compte des sortes (cœur, trèfle, etc.). Les cartes de 2 à 6 comptent pour +1, les cartes de valeur 10 et les As comptent pour -1 et les cartes 7-8-9 comptent pour 0 (zéro).

Cartes Valeurs
2, 3, 4, 5, 6 Comptez +1
7, 8, 9 Comptez 0
10, J, Q, K, A Comptez -1
Voici un exemple simple. Vous jouez contre un sabot de 6 paquets (= 312 cartes). Vous débutez votre comptage au tout début du sabot. Après quelques tours votre Comptage mental est de + 20. Une centaine de cartes sont passée. Deux paquets ont été distribués et il en reste quatre à venir. Votre Comptage mental +20 indique qu’il y a un surplus de 20 bûches dans les quatre paquets restants (puisque 20 petites cartes ont été comptées en plus dans les 2 premiers paquets). Mais comme il reste quatre paquets, vous devrez diviser + 20 par 4 = + 5 pour le paquet qui va venir. Vous savez donc maintenant qu’en moyenne, dans chacun des 4 paquets restant il y a un surplus de 5 bûches par paquet.
Comment gérer cette information ? : un surplus de + 5 bûches (Dix ou Valet ou Dame ou Roi) par paquet restant, induit déjà que lorsque la Banque va avoir comme première carte un AS la probabilité qu’elle ait une bûche comme seconde carte est beaucoup plus forte (= black jack potentiel) : il convient donc de prendre l’Assurance. Je vous livre ci-joint un tableau simple pour gérer vos mises en fonction du comptage « par paquet restant ».
Votre Total par paquet restant est : Vous jouez
Inférieur à 2 Une seule mise.
Compris entre 2 et 4 inclus Deux mises.
Supérieur à 4 Trois mises.


5. GESTION FINANCIÈRE DES MISES
Les mises sont soumises à un minimum (généralement de 5 à 10 euros ; on trouve encore quelques tables à 2 euros) et à un maximum égal à 50 fois le minimum. En revanche dans les casinos en ligne, on peut miser nettement moins. Il peut arriver de perdre 5 coups de suite, 10 coups de suite en écart direct et beaucoup plus en écart indirect. J’ai mis en place un système de capitalisation pour mieux gérer les mises et « supplanter » l’écart 10 (10 fois 5€ = 50€ si la mise de base est à 5€).
- Gestion par système de capitalisation.
Le système de gestion par capitalisation que je vous propose est dérivé de celui que j’ai mis en place pour les courses de chevaux voir http://www.jegagneauquinteplus.fr/. Au black jack il faut à mon avis un capital de 50 mises (cela correspond au maximum accepté sur un coup). En considérant des mises à 5€ comme dans mon casino, il convient d’avoir un capital de 5 x 50 = 250€. Voilà comment je procède.
Je commence avec un capital de 250€. Cela me permet de tenir un écart de 50. Un écart de 50 correspond à 5 écarts direct de 10 coups perdus à 5€. Je commence avec la mise de base = 5€. Dès que j’atteins 300€ je joue par 10€. Dès que j’atteins 350€ : je joue par 15€. Dès que j’atteins 400€, je joue 20€ = 4 mises etc. Je joue par palier de 50€ ou 10 fois votre mise de base. A chaque nouveau palier de 50€ je joue une mise de plus. Au 10ième palier (700€ à 750€) j’en serai à jouer 10 x 5€ = 50€. Je serai ainsi arrivé au dernier palier possible pour un jeu à palier de 50€. Et toute somme gagnée qui dépassera ce sommet (750€) doit être mise de coté et sera de l’argent gagnant.
Maintenant et cela vous arrivera plus souvent que de gagner, dès que vous perdez 50€ et que vous descendez d’un palier dans la capitalisation vous devez ajuster votre mise en conséquence. Par exemple : vous avez réussi à atteindre le deuxième palier (>≥ 300€) vous misez donc 10€ au lieu de 5 : vous perdez, vous redescendez donc à 290€ (entre 250 et 300) et donc vous redescendez au palier de base et vous ne devez rejouer que 5€. C’est une martingale par palier. Ici par palier de 50€. A chaque gain ou à chaque perte d’au moins 50€ vous changez de palier.
Capital de départ = 50 fois la mise de base. Ici 50 x 5€ = 250€.
Votre Capital évolue à : Vous devez jouer :
En dessous de 250€ La mise de base = 5€
250 à 300 5€
300 à 350€ 10€
350 à 400€ 15€
400 à 450€ 20€
450 à 500€ 25€
500 à 550€ 30€
550 à 600€ 35€
600 à 650€ 40€
650 à 700€ 45€
700 à 750€ 50€
Au dessus de 750€ Retirez tous les gains qui dépassent 750€ et continuez.
* J’aime bien la méthode triplement = je laisse « porter» trois fois. Dès que je gagne avec une mise : je joue avec deux mises et si je gagne à nouveau : je joue quatre mises. Puis j’arrête et je recommence. Dans la méthode triplement : vous gagnez 7 mises nettes avec une seule pièce, alors qu’il faut gagner 7 fois pour obtenir le même résultat quand on joue avec une mise à chaque coup. Si on ne réussit pas le triplement dans les six coups on peut passer à deux mises pour six coups à tenter le triplement. Puis à trois pièces etc.